marți, 6 iulie 2010

Souvenirs lointains



le pouls du soleil
surgit du fond de la mer -
sans hésitation
j'efface ta trace du sable
avant que le vent ne l'emporte


*

la pluie du soir
poursuit une fille qui court
sur la falaise -
l'odeur des tilleuls et coquillages
emporte mon frêle sourire


*

la lune se repose
sur le château de sable -
seul sur la plage
j'écoute les vagues qui écartent
les cendres d'une lettre

Niciun comentariu:

Trimiteți un comentariu